Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard

Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard

Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard – Trouble Bibliomane

Pour commencer cette nouvelle semaine qui je l’espère, se passera bien pour vous, j’ai envie de vous parler du roman de Pauline Delabroy-Allard aux éditions de Minuit.

Ça raconte Sarah nous plonge dans l’histoire d’amour de deux jeunes femmes très différentes. Pourtant, leur grand point commun est celui de tomber pour la première fois amoureuse d’une personne du même sexe. L’ivresse des premiers émois, la douleur des premières disputes ou la découverte délicate d’un corps similaire au sien, ça raconte Sarah mais aussi l’amour.

L’auteure nous livre un roman d’une grande beauté tant par son style absolument sublime que par son thème. Sans la moindre difficulté, elle met avec une grande justesse des mots et des phrases sur les sentiments les plus complexes à expliquer. Loin d’être une ode à l’amour platonique, on y découvre avec attachement ces deux femmes que tout oppose, l’une musicienne croquant la vie à pleines dents, l’autre professeure, discrète et timide. Leur histoire est belle, s’apparentant à une grande spirale de l’euphorie et de la douleur. Même si l’intrigue n’a rien d’original, c’est par la beauté du rapport entre les deux personnages que la connexion entre le texte et le lecteur se fait.

Cependant, j’ai trouvé le roman assez inégal car la première partie est absolument enivrante, forte, vivante, on ne peut s’arrêter de lire tant l’histoire nous tient pour grandement s’affaisser en seconde partie. Je m’attendais à y trouver la suite de l’intrigue mais je me suis heurtée à ce qui s’apparente plutôt à long poème en prose sur les sentiments amoureux. Bien que celui-ci soit stylistiquement aussi beau que le reste du roman, c’était dérangeant et frustrant de ressentir cette immobilité au sein de l’œuvre quand la cadence y était folle au départ. Je ne doute cependant pas deux secondes qu’elle est faite pour nous donner encore davantage le goût aigre-doux de l’amour passionnel, destructeur et fougueux dont la douleur lancinante est le maître-mot.

2 réflexions sur “Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s