La lumière était si parfaite, Carène Ponte

La lumière était si parfaite, Carène Ponte

La lumière était si parfaite Carène Ponte Trouble Bibliomane
La lumière était si parfaite, Carène Ponte – Trouble Bibliomane

Dans le cadre du club Fleuve, j’ai découvert Carène Ponte et son neuvième roman La lumière était si parfaite qui vient tout juste de sortir. Une immersion dans un style assez nouveau pour moi !

Megg est femme au foyer, toute sa vie tourne autour de ses enfants et l’entretien de la maison familiale pendant que Stéphane, son mari, est au travail. Elle se sacrifie au quotidien pour eux, même un peu trop. Un après-midi, accompagnée de son amie Romy, elle doit se résigner à vider le grenier de sa mère décédée six mois auparavant d’un infarctus. Beaucoup de souvenirs surgissent et les émotions se présentent à la pelle. Au fond d’un carton, elle découvre pourtant une pellicule qu’elle se presse d’aller développer sous l’impatience de Romy. Le choc est brutal, les deux femmes découvrent un secret improbable sur ces photos. Mettre en lumière ce passé bouleversant, c’est décider de prendre une voiture et traverser l’Europe pour le comprendre coûte que coûte, au dépit du reste.

« J’ai bien essayé de lui faire noter quelques critères de bons hôtels sur l’échelle de Megg, mais elle les a balayés d’un sourire, me demandant de lui faire confiance. Faire confiance à quelqu’un qui, adolescente, a peint et repeint les murs de sa chambre en fonction de l’évolution des personnages de sa série américaine préférée, voilà qui n’est pas chose aisée… »

N’étant pas adepte du genre littéraire feel good ou de comédies romantiques, je n’avais jamais lu les romans de Carène Ponte. C’est donc le regard et l’avis innocent que je me suis plongée dans ce neuvième roman de l’auteure. Et quelle intrigue ! Je suis bien certaine d’une chose après cette lecture, c’est que je ne me suis absolument pas ennuyée. La trame et l’organisation narrative sont très bonnes et ne laissent pas spécialement apparaître de longueurs dans le texte. Pour un roadtrip, c’est un point fort qui garde le lecteur attentif aux différentes étapes du voyage.

Les personnages quant à eux sont un peu plus problématiques pour moi. S’ils sont loin de d’être identiques dans leur façon de penser ou d’agir, ils manquent un peu trop de profondeur. Megg et Romy, que l’on peut caractériser de personnages principaux, sont totalement opposées. L’une est sensible, fragile, parfois soumise, et l’autre est forte, indépendante et volubile. Pourtant, nous ne savons en réalité que peu de choses sur leur profondeur d’esprit, leur réflexion interne. Rien ne sublime réellement leurs failles ou leurs retranchements afin de ne pas faire d’elles quelques fois des clichés.

Un sentiment que j’ai également pu ressentir à propos du cadre spatial. J’apprécie énormément l’idée d’un voyage à travers l’Europe pour en découvrir davantage sur l’essence même des photos retrouvées, c’est beau et insensé à la fois. Mais l’Italie, la Croatie, la Serbie, ou la Bulgarie sont des pays magnifiques, j’aurais aimé y être à travers les détails et l’écriture, ressentir les impressions, les odeurs, la culture et les traditions. En somme, quelque chose de plus pittoresque que les chambres des hôtels, le bruit de la mer, ou les boutiques de vêtements. Cela aurait égayé mes émotions et bien sûr une meilleure visualisation des lieux.

La lumière était si parfaite n’en reste pas moins un roman léger et grave à la fois où se confrontent les rêves d’une femme et la réalité dont elle peine à se sortir entre l’esprit versatile de sa fille en pleine adolescence et les tâches ménagères qui n’en finissent plus. Solaire, ce roman met en lumière l’idée selon laquelle notre présent ne détermine en rien notre futur si l’on prend conscience que l’on souhaite plus que tout être heureux. Un agréable moment de lecture !

Pour lire d’autres romans contemporains, cliquez ici

Une réflexion sur “La lumière était si parfaite, Carène Ponte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s