Un été avec Rimbaud, Sylvain Tesson

Un été avec Rimbaud, Sylvain Tesson

Un été avec Rimbaud, Sylvain Tesson – Trouble Bibliomane

Une chronique sur une lecture de saison devait bien s’imposer ! C’est donc avec plaisir que j’ai commencé Un été avec Rimbaud publié aux éditions des Equateurs et écrit par l’un de mes auteurs préférés, le célèbre Sylvain Tesson. De Rimbaud ou de l’auteur, je ne suis pas certaine de savoir exactement qui je suis la plus heureuse de retrouver…

A l’été 2020, France Inter diffuse une série d’émissions revisitant l’œuvre d’Arthur Rimbaud sous l’œil aiguisé de Sylvain Tesson. D’extraits de poésies en correspondances, l’âme du grand poète réapparait. Alors que le monde entier est pourtant sclérosé par la Covid-19, Tesson prend la route du périple rimbaldien en partant de la Meuse, reconstituant ainsi par fragments le portrait du jeune homme à travers Un été avec Rimbaud en miroir avec les émissions.

« Pour Rimbaud, cela eût été reposant de ne point naître. Pour nous, cela aurait été une perte. Sans lui certains artistes continueraient à planter des tulipes en plastique dans le ciel de Paris en continuant à faire croire aux analphabètes qu’ils sont des génies. »

Cela n’a rien de surprenant de voir Sylvain Tesson se lancer dans une analyse biographique et non exhaustive d’Arthur Rimbaud. Ce chemin que décide de prendre l’auteur en partance du territoire meusien creuse cet effet miroir entre l’écrivain contemporain et le poète classique séparés de plus d’un siècle. Ils ont en commun ce désir de parcourir les routes. Ainsi, Tesson raconte le poète, le wänderer, le voyou, le passionné, l’ivrogne et le génie.

Cette écriture aux notes cyniques ne manquera pas de faire sourire les adeptes du genre qui, comme moi, trouvent que cela donne à une vie racontée bien plus de cachet qu’une autre. Un été avec Rimbaud, c’est redécouvrir l’incroyable profondeur des textes sélectionnés avec beaucoup de justesse tout en illustrant le poète maudit et son parcours à travers la France, la Belgique et l’Afrique. Je dois cependant bien avouer que cette tendance à ranimer les morts est avant tout une caractéristique de cette collection des Equateurs (lisez Un été avec Montaigne d’Antoine Compagnon !).

Finalement, l’été avec Rimbaud est passé bien vite sous la plume de Tesson, me laissant avec l’amertume des derniers jours de vacances… Si l’auteur des Illuminations ou d’Une saison en enfer n’a pas terminé de nous livrer les secrets de ses textes, c’est un bonheur, cent-cinquante ans ans plus tard, de le retrouver dans sa plus grande simplicité schizophrénique car ne l’oublions pas, Je est un autre.

Pour découvrir d’autres ouvrages biographiques, cliquez ici

Une réflexion sur “Un été avec Rimbaud, Sylvain Tesson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s