Nous, les Magnifiques, Julie de Lestrange

Nous, les Magnifiques, Julie de Lestrange

Nous, les Magnifiques, Julie de Lestrange – Trouble Bibliomane

En cette fin de semaine, j’ai clôturé Nous, les Magnifiques de Julie de Lestrange publié en avril dernier aux éditions Mazarine. 355 pages et 5 tasses de thé plus loin, j’ai l’énergie et matière à vous parler de ce roman !

Alexandre et Sophie vivent une vie rangée en province avec leurs enfants, deux adolescents. Mais la lassitude s’installe doucement dans ce couple pourtant soudé depuis des années. Avec l’aide de son ami Marco, son père Claude, mais aussi sa sœur Anouk, Alexandre souhaite observer la vie différemment et comprendre ce qui maintient les relations amoureuses. Mais les obstacles sont nombreux. Une chronique familiale et amicale qui démonte des idées reçues.

« On croit toujours être un cas unique, et c’est vrai dans une certaine mesure, mais nous suivons aussi des voies toutes tracées. Des schémas qui se répètent génération après génération, d’un individu à l’autre. Ce que j’ai vécu aujourd’hui le confirme. »

Ces personnages ne vous sont peut-être pas inconnus et vous trouvez cela étrange ? Et bien ça ne l’est pas tant que ça ! Nous, les Magnifiques est le troisième volet des aventures d’Alexandre, Sophie, Marco et Anouk à retrouver dans Hier encore, c’était l’été et Danser, encore aux éditions Livre de Poche. Mais nul besoin d’avoir lu les deux premiers pour apprécier et comprendre l’histoire de ce roman.

J’ai aimé chaque personnage pour leur caractère bien à eux et autant vous le dire tout de suite : impossible de les confondre. Ils sont attachants, particuliers et le lecteur prend facilement part à leurs états d’âme. Leur grande simplicité d’être nous projette dans leurs secrets, nous suggère de la joie et de la tristesse, ou bien souvent de la surprise.

Finalement, la vie que mènent Alexandre et Sophie, leurs soucis de couple et cette soif d’évoluer vers quelque chose de meilleur nous parle à tous. C’est cette quête du bonheur qui rend les personnages vivants car l’on retrouve à l’intérieur d’eux ce que nous sommes ou nous avons été aussi. J’éprouve une tendresse particulière pour Sophie qui cherche à changer de vie professionnellement et qui développe sa recherche dans le bien-être et la spiritualité. Ce groupe d’amis ressemble parfois, malgré la proximité spatiale qui n’existe pas, aux personnages de la série Friends. Tout n’est pas toujours rose mais ils sont avancent soudés pour la vie.

Pas de fioritures coté écriture, ni d’envolées lyriques. Tout l’intérêt est dirigé vers l’évolution des personnages et cette belle organisation narrative qui donne du rythme à l’histoire, provoquant ainsi l’envie d’en savoir toujours plus sur eux, et qui sait, sur nous aussi peut-être ?

Pour découvrir d’autres romans contemporains, cliquez ici

Une réflexion sur “Nous, les Magnifiques, Julie de Lestrange

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s