Un.e Air.e de famille : L’engagement anticolonial au cœur d’une exposition temporaire à Saint-Denis

Un.e Air.e de famille : L’engagement anticolonial au cœur d’une exposition temporaire à Saint-Denis

Un.e Air.e de famille trouble bibliomane musée saint denis marie jouvin
Un.e Air.e de famille au musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis

Du 25 juin au 8 novembre 2021, le musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis propose de découvrir Un.e Air.e de famille, une mise en lumière de l’engagement anticolonial des surréalistes en dialogue avec les œuvres de 13 artistes contemporaines d’Afrique et ses diasporas telles que Nadia Kaabi-Linke, Owanto ou encore Euridice Zaituna Kala.

« Ne visitez pas l’exposition coloniale ». Voici l’inscription audacieuse que l’on peut lire sur un tract de 1931 diffusé la veille de l’évènement et signé par des noms loin d’être inconnus : Paul Eluard, André Breton, Louis Aragon mais aussi Benjamin Péret et d’autres protagonistes du Surréalisme. Si leur art est connu à travers le monde, leur engagement anticolonial l’est beaucoup moins. C’est sous ce prisme avant-gardiste et à travers des œuvres, cartes et autres archives qu’Un.e Air.e de famille trouve sa source tout en s’inscrivant dans des questionnements actuels à travers le travail de 13 artistes contemporaines africaines.

Les problématiques de domination dans le contexte colonial, celles également liées aux migrations, aux transmissions et mémoires sont portées avec force par des œuvres frappantes, notamment Flowers II, la jeune fille à la fleur d’Owanto qui associe une photographie d’archives et une fleur de porcelaine froide à la place des parties génitales de la jeune femme en pleine séance d’excision. Faces de Nadia Kaabi-Linke dépeint l’individualité à l’aide d’archives illustrant des Zulus. L’une de ces photographies est prise sur un navire fluvial, le SS Goth. En s’attardant sur la liste des passagers, l’artiste remarque que le groupe n’est pas mentionné, ce dernier étant assimilé au chargement du bateau. En créant des portraits pour chaque visage de la tribu, Nadia Kaabi-Linke réhumanise et individualise. Des voix féminines et engagées prêtes à donner des pistes pour reconstruire, mettre l’humain au centre des questionnements et peut-être donner des réponses.

Si la saison Africa2020 (initialement prévue de juin à décembre 2020) rassemble de nombreux projets, Un.e Air.e de famille fait mouche en assemblant dans une seule et même exposition passé et présent pour créer une dynamique aux mille résonnances autour d’un continent de plus d’un milliard deux cent millions d’habitants.

  • Un.e Air.e de famille Flowers II Owanto Marie Jouvin Trouble Bibliomane
  • Faces Nadia Kaabi Linke Trouble Bibliomane Marie Jouvin

Informations utiles :

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard

Adresse : 22bis rue Gabriel Péri, 93200, Saint-Denis

Plein tarif : 5 euros / Tarif réduit : 3 euros

lundi – mercredi – vendredi : 10h/17h30
jeudi : 10h/20h
samedi – dimanche : 14h/18h30
Fermé mardi et jours fériés

Découvrir d’autres sorties culturelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s