La grande aventure, Victor Pouchet

La grande aventure, Victor Pouchet

La grande aventure Victor Pouchet Marie Jouvin Trouble Bibliomane
La grande aventure, Victor Pouchet – Trouble Bibliomane

Bien souvent, l’opinion publique tend à penser que la poésie est tout bonnement le parent pauvre de la littérature contemporaine, un agrégat de noms classiques et immortels à retenir du détour d’une récitation à l’école élémentaire. Pourtant elle se réinvente chaque jour, s’inspire encore et s’adapte à nos vies modernes pour ne jamais perdre son charme profond. La grande aventure de Victor Pouchet publié au début du mois aux éditions Grasset en est la preuve vivante, sinon écrite, de l’immense pluralité des genres dans la poésie.

Ce roman-poème est une histoire d’amour en vers. Elle se déroule au rythme des aléas du couple, de la séparation, de l’attente, et des retrouvailles. C’est également l’histoire des plaisirs simples et des tristesses insoupçonnées que l’on raconte un matin de pluie. La grande aventure, c’est cette vie qui s’ouvre à eux sous la plume, pleine de musicalité, de résonances et de silences parfois.

Ce recueil, c’est tout ce qui nous tient en vie en seulement 149 pages. L’amour, la solitude, l’envie ou le désarroi glissent entre chaque syllabes, chaque vers et séduisent tout en contant l’histoire de ce couple. L’écriture est intime, nostalgique et tend bien souvent vers l’humour tout en laissant entrevoir quelques acidités de temps à autre. Elle est également troublante par sa simplicité qui rapproche toujours plus du réel, de cette humanité que l’on partage et du temps qui passe.

C’est indéniablement de la poésie comme l’explique Hervé Le Tellier dans sa préface, mais aussi une histoire, un roman-poème comme il est mentionné sur la première de couverture. Il est très difficile de ne pas associer cette écriture à des romans dont la sensibilité mélancolique est très distinctive comme Ici ça va (Alma Editeur) de Thomas Vinau qui est certes novelliste mais avant tout poète. Nul doute que les deux auteurs brosseraient à eux seuls la beauté simple de l’existence s’ils publiaient un jour un recueil à deux âmes.

Ce qui est particulièrement et définitivement beau dans La grande aventure, c’est cette délicatesse constante mêlée à la primitivité des besoins, la faim, la soif, un dernier morceau de gâteau, de l’instantané et des emojis. Tout ce qui ramène à la vie et aux autres, à l’idée presque hypnotique d’être ici et d’aimer. La poésie, par de telles plumes, a encore de beaux jours devant elle.

Découvrir d’autres recueils de poésie sur le blog

Une réflexion sur “La grande aventure, Victor Pouchet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s