Femmes d’art, Marie-Stéphanie Servos

Femmes d’art, Marie-Stéphanie Servos

Femmes d'art Marie Stephanie Servos Trouble Bibliomane Marie Jouvin
Femmes d’art, Marie-Stéphanie Servos – Trouble Bibliomane

L’art a été omniprésent dans chacune de nos civilisations. Lorsque l’on pense à lui, de nombreux tableaux, sculptures et autres œuvres nous viennent en tête. Mais combien nous viennent de femmes ? Longtemps invisibilisées dans le milieu, elles se sont battues pour se faire une place et accéder parfois aux mêmes avantages que les artistes masculins. Ce combat de tous les jours, Marie-Stéphanie Servos a souhaité le mettre en lumière dans Femmes d’art publié aux éditions Leduc.

Berthe Morisot, Marina Abramovic, Béatrice Josse, Suzanne Tarasieve… Qu’elles soient pionnières, engagées, de la nouvelle génération ou médiatrices du monde de l’art, toutes ont un impact inestimable dans l’évolution du milieu. A travers de nombreuses interviews, Marie-Stéphanie Servos met en lumière à sa façon l’invisibilisation des artistes féminines dans l’histoire et dresse brillamment le portrait de nombreuses femmes qui donnent à l’art toute sa beauté et sa diversité.

« Nous vivons dans une société , comme celles qui l’ont précédée, qui perpétue l’invisibilisation systémique des artistes femmes. Les institutions culturelles, en privilégiant majoritairement les hommes dans leurs commandes, les institutions éducatives, qui « oublient » d’intégrer plus de deux ou trois femmes au programme de littérature chaque année, les institutions politiques, en honorant toujours les mêmes, contribuent à créer un système qui invisibilise les arts réalisés par des femmes. »

Aujourd’hui, des noms tels que Louise Bourgeois et ses grandes araignées, Georgia O’Keeffe et ses fleurs ou encore Nikki de Saint Phalle et ses femmes voluptueusement colorées parlent à toute personne qui s’intéresse de près ou de loin à l’art. Mais le succès n’a pas toujours été présent, souvent freiné par le sexisme ambiant qui régnait en maître dès que l’envie même de devenir artiste naissait en elles. Aujourd’hui, certains pays condamnent encore la pratique de l’art féminin et vivre de sa passion devient un combat quotidien au péril de sa propre vie.

Ces problématiques, Marie-Stéphanie Servos les met en valeur avec minutie et engagement en donnant la parole à des historiennes de l’art, des commissaires d’exposition ou encore des conservatrices pour raconter l’histoire de ces artistes qui ont marqué leur temps. Quand elles sont encore vivantes, c’est tout simplement et directement aux concernées qu’elle donne la parole. Les personnalités se succèdent et ne se ressemblent pas. Elles insufflent la force qu’il faut pour se faire une place, que l’on soit artiste, galériste, ou médiatrice du monde de l’art.

Femmes d’art est une mine de découvertes, de visages à poser sur des noms, d’engagement à avoir et de travaux à découvrir en toute intimité sous les mots de l’artiste. La fluidité du format de l’interview, les très beaux clichés et la pertinence des propos font de ce livre broché un plongeon culturel inestimable à partager autour de soi.

Découvrir d’autres livres d’art sur le blog

2 réflexions sur “Femmes d’art, Marie-Stéphanie Servos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s