Sarah Maldoror, entre luttes et poésie au Musée Paul Eluard de Saint-Denis

Sarah Maldoror, entre luttes et poésie au Musée Paul Eluard de Saint-Denis

Sarah Maldoror Marie Jouvin Trouble Bibliomane
Sarah Maldoror, Musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis

Du 26 novembre 2021 au 20 mars 2022, le Musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis met Sarah Maldoror à l’honneur au cœur d’une toute nouvelle exposition Sarah Maldoror : une cinéaste de poésie et de luttes à Saint-Denis. Considérée comme la pionnière du cinéma panafricain, la réalisatrice dionysienne compte plus de quarante films à son actif.

Depuis les années 1970, Sarah Maldoror interpelle, fascine et inspire. Alors qu’elle représente l’image même de la femme engagée dans les luttes de libération et d’émancipation de plusieurs pays africains, sa mort le 13 avril 2020 laisse un vide que rien ni personne ne semble combler. On lui doit la Compagnie des Griots, première troupe entièrement composée d’actrices et d’acteurs noirs en France, le documentaire Aimé Césaire – le masque des mots (1986) ou encore Sambizanga (1972), long-métrage primé par un Tanit d’or. Au bras de son compagnon et poète Mário Pinto de Andrade, son but restera le même tout au long de sa carrière : faire connaître les textes d’auteurs noirs et mettre en lumière des acteurs d’origine africaine dans ses films.

Un cinéma étroitement lié à la politique

En partenariat avec le Palais de Tokyo où se tient également l’exposition Sarah Maldoror : cinéma tricontinental, le Musée d’art et d’histoire Paul Eluard met en valeur un mur fondateur du travail de la cinéaste, le lien étroit entre la poésie et la politique dans son œuvre. Inséparables, de nombreux documents, archives et photographies montrés au grand public pour la première fois exposent ces deux pans immuables du cinéma de Maldoror. Deux de ses films y sont également projetés en continu, Monangambeee (1969) dénonçant les tortures par l’armée portugaise en Angola et Abbaye Royale de Saint-Denis (1977) axé sur les sculptures de l’édifice.

Des visites guidées de l’exposition et une lecture performée de l’artiste Béryl Coulombié seront également au programme durant la durée de l’exposition, pour terminer sur une programmation de plusieurs de ses films au cinéma d’art et d’essai l’Ecran dans le cadre des Journées cinématographiques.

Plus d’informations ici

Découvrir d’autres sorties culturelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s