Le goût du secret, Aude Cirier

Le goût du secret, Aude Cirier

Le goût du secret Aude Cirier Marie Jouvin Trouble Bibliomane
Le goût du secret, Aude Cirier – Trouble Bibliomane

Le secret anime les esprits et les conversations depuis des siècles en transportant avec lui rumeurs, légendes et récits en tout genre. Ce goût du secret, Aude Cirier -directrice éditoriale de la collection « Quarto » de Gallimard, l’entretient vivement aux éditions Mercure de France en présentant une anthologie sur ce thème aussi singulier que tentaculaire.

De la prose aux vers, le secret a su s’immiscer dans tout type de texte et de cause. Que ce soit pour jouer en faveur de l’amour, de l’ascension politique mais également pour prêter serment, le secret a toujours eu un impact conséquent tout en inspirant une multitude d’auteurs de l’Antiquité à nos jours. Aux côtés de Marie de France, Ovide, André Gide, H.P Lovecraft ou encore Jean de la Fontaine, le lecteur ne peut que se délecter de ce voyage textuel au cœur des confidences et autres chuchotements nocturnes.

« Dans un monde qui invoque la transparence telle une nouvelle divinité à laquelle il convient de se soumettre voire de se sacrifier, il est intéressant de se pencher, autour de quelques thèmes, sur ce qu’est le secret, ce qu’il nous révèle de nos sociétés, de l’usage qui en a été et en est toujours fait, des moyens mis en œuvre pour le protéger, des conséquences de sa révélation, de l’Antiquité à nos jours. »

Les textes choisis dans ce court ouvrage démontrent brillamment la puissance avec laquelle le secret traverse le temps sans prendre une ride. Il s’acclimate ainsi de chaque contexte pour provoquer un double point de vue au lecteur : celui qui sait et celui qui croit savoir. Cette subtilité philosophique, éthique et linguistique que compose le secret ravit les cœurs et rappelle néanmoins qu’il vaut mieux savoir que penser savoir. Ce n’est pas sans sourire que l’on croise au fil des pages de nombreux auteurs dont Jules Mazarin à qui l’on attribue un texte dont la fourberie assumée ne peut qu’amuser : « Tu dois avoir des informations sur tout le monde, ne confier tes propres secrets à personne, mais mettre toute ta persévérance à découvrir ceux des autres » explique-t-il très simplement tout en esquissant la puissance des secrets dans la question de l’accès au pouvoir.

André Gide s’en tient quant à lui aux secrets de famille dans son célèbre roman Les Faux-monnayeurs, Marcel Mauss à ceux bien gardés du rite magique ou Ovide à l’art de tromper les maris sans retenue. Tous tiennent en eux l’intemporalité des circonstances qui mènent au non-dit et les textes choisis par Aude Cirier ont la particularité de montrer en peu de phrases tout l’impact qu’un secret peut avoir dans une intrigue romanesque ou dans l’Histoire. Ils mettent puissamment en avant ces jardins secrets et autres zones d’ombre bien gardés que nombreux prennent plaisir à cultiver ou à divulguer sans relâche.

A en croire ces nombreux textes, la vie n’aurait définitivement pas la même saveur s’il était possible de comprendre autrui dans sa plus ultime transparence. Sur le même principe, la collection « Le goût de… » forme une excellente bibliothèque anthologique proposant la découverte de nombreux textes sur des thématiques très variées depuis plus de vingt-cinq ans.

Références : Le goût du secret, Collectif, Mercure de France, 8,80€

Découvrir d’autres ouvrages de littérature classique sur le blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s